subscribe: Posts | Comments

Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse

Commentaires fermés sur Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse
Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse

 

Une absence marquante


Du vendredi 30 mars au lundi 2 avril, s’est tenue la 35e Rencontre Annuelle des Musulmans de France, qui s’était déroulée au Bourget en Seine-Saint-Denis.
Parmi les diverses conférences, il a été forcément question de l’affaire très controversée du moment, celle du théologien suisse, Tariq Ramadan.
Amar Lasfar, président des Musulmans de France anciennement UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), a tenu à rappeler lors d’une conférence de presse, la forte influence et attirance qu’avait eue l’islamologue (auprès de la communauté musulmane française et internationale), qui a régulièrement fait partie des conférences successives des RAMF au début des années 90.
Les nombreux journalistes présents au salon, attendaient impatiemment la réaction du président de l’ex-UOIF.
De prime abord, Lasfar s’est prononcé sur le fait que ‘‘ Personne ne peut remettre en question ce qu’a apporté ou ce qu’à fait Tariq Ramadan ’’.

Le patron de la RAMF a notamment insisté sur l’importance du respect du droit à la présomption d’innocence, estimant aussi que les médias ont joué depuis plusieurs mois un rôle défavorable à la défense du professeur, et que ce dernier n’ait pas pris les mesures nécessaires pour y faire face.
On a également abordé l’aspect judiciaire de cette affaire, lors de la partie question réponse avec la presse.

Les soutiens se mobilisent davantage


Non loin d’un stand dédié à la Palestine, dans le hall central, nombreux bénévoles s’étaient présentés sur place afin d’apporter leur soutien au théologien suisse.
Au terme de cette Rencontre, un bénévole nous a confié l’énorme succès qu’a eu ce salon ‘‘ de 9h du matin à 22h30, les foules se succédaient ’’.
Le succès a bel et bien était au rendez-vous, en effet, près de cinq-cents livres de l’islamologue ont été vendus et le stock des six-cents lettres imprimées pour être envoyées à l’attention du président de la République et au ministre de la Justice a été rapidement épuisé. ‘‘ Nous avons dû nous réapprovisionner assez vite ’’, a indiqué l’un des soutiens. Les bénéfices réalisés par ces ventes (à prix préférentiel), seront reversés à la cagnotte de la campagne ‘‘ FreeTariqRamadan ’’.
Les lettres, elles, ont permis de réaliser que le soutien à l’islamologue ne s’atténuait pas après plus de deux mois d’incarcération.
Un bénévole précise, ‘‘ près de 2600 courriers ont été transmis au président Macron et à la ministre Nicole Belloubet. Certaines personnes ont même voulu laisser quelques mots personnels pour exprimer leur tristesse ou leur révolte ’’.

Dans la lettre-type, envoyée à l’Élysée et à la place Vendôme, le comité de soutien dénonce le traitement indigne que reçoit le prédicateur genevois en prison. Il demande également à ce que les autorités concernées fassent convenablement leur travail, de manière impartiale et équitable, invoquant parallèlement la dépréciation préoccupante de son état de santé.
‘‘ Le professeur devra uniquement être jugé sur les faits qui lui sont reprochés et non pas sur ses idées ou positions. Les institutions devront faire preuve d’objectivité dans leur procédure judiciaire. Celle-ci devra s’aligner avec le respect des droits de chaque personne, indépendamment de ses idées, ses origines ou sa religion ’’, précise le comité.

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services