subscribe: Posts | Comments

 IBM : premier ordinateur personnel

Commentaires fermés sur  IBM : premier ordinateur personnel
 IBM : premier ordinateur personnel

 

   Normes ISO (Organisation internationale de normalisation) :

Lorsque les normes sont publiées, elles apparaissent comme le fruit d’un consensus général, mais elles traduisent aussi les rapports de forces au sein du groupe des fournisseurs et leur capacité de lobbying auprès des instances.

Ainsi, IBM détache en permanence une cinquantaine d’experts dans les réunions, conférences et autres groupes de travail internationaux.

La question des standards est moins ambiguë. Est standard de facto tout produit matériel ou logiciel imposé par l’usage et occupant une position dominante et référentielle sur un segment bien défini du marché : les systèmes d’exploitation MS-DOS ou Windows sont standards pour la simple raison, qu’ils équipent 90 % de la base installée des micro-ordinateurs et que la plupart des logiciels sont développés dans ces environnements.

Mais, il peut y avoir convergence des standards vers des environnements communs d’applications et c’est en ce sens qu’ont oeuvré les organismes de normalisation.

La fin des systèmes propriétaires permet l’avènement de nouveaux modes de gestion des flux immatériels à l’échelle mondiale comme à l’échelon local, par la fluidification des échanges de données informatisées, l’accès généralisé aux bases et banques de données, l’usage des réseaux locaux et internationaux.

 

La hiérarchie introduite dans les différentes strates du traitement informationnel et l’indépendance du message, progressivement acquise à l’intérieur de cette hiérarchie par rapport au véhicule matériel, constituent par eux-mêmes des modes de fonctionnement particulièrement originaux qui traduisent plus la topologie fonctionnelle des réseaux que leur topologie physique.

En combinatoire avec l’immense mouvement de globalisation industrielle qui a contribué à la mise en place des réseaux mondiaux de production et d’information, cette nouvelle donne technique a progressivement contribué à l’émergence d’un autre Système Mondial de l’Informatique.

 

Sur le plan commercial, la suprématie d’IBM fut progressivement contestée par des concurrents déjà installés, mais aussi, par des start-ups utilisant à plein les potentialités du capital-risque américain et les nouvelles niches du marché autour des normes et standards progressivement apparus (serveurs locaux, réseaux de micros, services, logiciels, périphériques de communication….).

L’un des aspects majeurs de cet éclatement des marchés par avènement de la “petite” informatique est constitué par la multiplication des fusions et acquisitions stratégiques et le recentrage d’activités des constructeurs vers l’offre de services et la production de logiciels.

 

Sur le plan géographique, l’industrie informatique essaima sur tous les continents par délocalisation accélérée des firmes américaines et japonaises, en particulier vers Dragons et Tigres de l’Asie du Sud-Est, mais aussi, par la mise en place de politiques nationales dans certains pays émergents du Tiers Monde (Brésil, Inde, Chine…).

Ce SMI contemporain repose sur la coexistence d’une centaine de firmes à vocation transnationale pour la plupart d’entre elles, au sein de trois grandes zones de marchés.

  Constructeur informatique :

Pour les grands constructeurs de systèmes, il s’agissait de rechercher de nouvelles sources de profit, basée sur les composants, le logiciel, l’intégration de systèmes.

L’enjeu était dans les rachats et alliances stratégiques passées avec les SSII qui possédaient le savoir-faire, avec les opérateurs de télécoms ou entre constructeurs pour développer de nouvelles puces “prioritaires”.

IBM avait déjà anticipé sur ce mouvement puisqu’elle consacrait 40 % de son budget au logiciel et aux services, en y générant la moitié de ses bénéfices.

Pour tous, par réduction d’effectifs et par restructuration de l’activité, il s’agissait de rechercher une meilleure productivité.

 

   Innovation et technologies :

Des technologies de l’information et de la communication à l’informatique et réseaux, de la société de services et d’ingénierie en informatique aux VAR, du logiciel au serveur…

La technologie moderne, comme celle qui la précède, ont changé entre autres le monde.

Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la technologie qui change le monde sur le site d’actualité “on a testé pour vous” (l’un des meilleurs guides d’achats pour Les meilleurs ordinateurs portables).

Ce site comparateur de produits High-tech (OTPV), vous invite à découvrir la nouvelle sélection de produits haut de gamme.

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services