subscribe: Posts | Comments

   Notions biopsychosociales reliées à la santé

Commentaires fermés sur    Notions biopsychosociales reliées à la santé
   Notions biopsychosociales reliées à la santé

 

Lorsqu’il subit une menace ou une lésion, l’organisme réagit à travers des changements fonctionnels et structuraux, qui peuvent être adaptés (avoir un effet positif) ou inadaptés (avoir un effet négatif).

Ce sont les mécanismes de défense de l’organisme qui déterminent la différence entre adaptation et inadaptation, entre santé et maladie.

   Stress et fonction :

La physiologie est l’étude du fonctionnement de l’organisme vivant et de ses parties.

La physiopathologie est l’étude des troubles fonctionnels de l’organisme.

Les fonctions précises remplies par chacun des systèmes de l’organisme permettent à ce dernier de conserver une vitalité optimale.

Les mécanismes qui modifient les conditions internes favorisent le maintien de l’équilibre de l’organisme et, en fin de compte, sa survie.

Ces mécanismes compensatoires servent à rétablir l’équilibre de l’organisme.

Ainsi, la respiration rapide (hyperpnée) qui survient après un exercice intense compense le manque d’oxygène et l’excès d’acide lactique accumulé dans les tissus musculaires.

Les processus physiopathologiques se déclenchent quand les lésions cellulaires se succèdent à un rythme trop rapide pour que les mécanismes compensatoires de l’organisme opèrent les changements adaptatifs nécessaires au maintien de la santé.

L’insuffisance cardiaque est un exemple de modification physiopathologique : l’organisme réagit par une rétention de sodium et d’eau, et par une élévation de la pression veineuse, ce qui aggrave l’état pathologique.

Ces mécanismes physiopathologiques se traduisent par des signes, que la personne, le médecin ou d’autres professionnels de la santé peuvent observer, ou par des symptômes, que la personne signale.

Grâce à ces observations et à leur connaissance approfondie des processus physiologiques et physiopathologiques, les médecins peuvent déterminer la présence d’un trouble et planifier leur intervention.

  Facteurs associés à un risque de carence alimentaire :

 Filiassur assurance a bien pensé à vous et a mis à votre disposition une liste des principaux facteurs de risque de carence alimentaire :

– Facteur : problème dentaire ou oral (dents manquantes, prothèse dentaire mal ajustée, problème de déglutition ou de mastication) / conséquences possibles : apport inadéquat en aliments riches en fibres.

– Facteur : stress dû à la maladie, à la chirurgie et à l’hospitalisation / conséquences possibles : augmentation des besoins en protéine et en énergie ; augmentation du catabolisme.

– Facteur : douleur / conséquences possibles : perte d’appétit ; incapacité de faire des courses, de cuisiner et de manger.

– Facteur : drainage d’une plaie / conséquences possibles : perte de protéines, de liquide, d’électrolytes et de minéraux.

– Facteur : alcoolisme / conséquences possibles : apport inadéquat en éléments nutritifs ; consommation accrue d’aliments hyperénergétiques sans éléments nutritifs ; carence vitaminique.

– Facteur : dépression / conséquences possibles : perte d’appétit incapacité de manger, et de faire des courses.

– Facteur : affection gastro-intestinale / conséquences possibles : apport inadéquat et malabsorption d’éléments nutritifs.

– Facteur : médicaments / conséquences possibles : apport inadéquat dû aux effets secondaires des médicaments (sécheresse de la bouche, perte d’appétit, diminution du goût, difficulté à avaler, nausées et vomissements, problèmes physiques limitant la capacité de faire des courses, de cuisiner et de manger) ; malabsorption des éléments nutritifs.  Filiassur assurance reste toujours à votre écoute.

 

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services