subscribe: Posts | Comments

  Le Ramadan : un des cinq piliers de l’Islam

Commentaires fermés sur   Le Ramadan : un des cinq piliers de l’Islam
  Le Ramadan : un des cinq piliers de l’Islam

 

Le jeûne comme remède à la ruine de l’âme

 

“Fêtes et prières des grandes religions” !

Nul doute que les moments de fête partagés offrent des lieux privilégiés pour des croyants de se trouver rassemblés, de se découvrir, en la circonstance, dans le meilleur de ce qu’ils portent en eux-mêmes et, je dirai aussi, de redécouvrir souvent le meilleur de ce qu’ils sont en vérité.

Les feux et les lumières de la fête sont “miroitants”, dans le meilleur sens du mot : ils reflètent notre propre visage ; le vis-à-vis, l’inconnu, l’étranger devient soudain un frère.

Dans ces fêtes qui rythment les saisons et les années, des croyants qui se tournent vers Dieu apportent leur coloration propre, et il y a toujours du neuf à découvrir.

 

   L’Islam :

Grandeur de Dieu, misère de l’homme. Mais aussi, Miséricorde de Dieu et pardon pour l’homme : Dieu prend en compte la misère du pécheur quand celui-ci, du fond du cœur, demande le pardon.

 

Telle est une note commune aux trois traditions religieuses : Dieu est celui qui a des “entrailles” de miséricorde (Al-Rahim) ; il est un Père “riche en miséricorde” ; “le Tout-Pardon, Celui qui fait miséricorde” (Al-Rahman, al-Rahim).

 

Pour les Juifs, cet attribut divin est célébré en particulier à “Yom Kippour”, le “Grand Pardon”, “Jour des Expiations”.

C’est le recouvrement des dettes de l’homme “sur-endetté”, qui s’humilie, à la perspective du jugement, devant son Seigneur.

 

Pour les chrétiens, la Croix du Christ est le bois où est “clouée” la dette, insolvable du péché du premier Adam et de toute l’humanité, par le “Rédempteur de l’homme”, s’offrant en expiation volontaire, par amour.

Elle devient “glorieuse” et objet de fierté et de liberté pour le chrétien, qui célèbre aussi “l’exaltation de la Croix”.

 

Pour les musulmans, le jeûne facultatif d’Achoura, du “dixième jour”, sera remplacé par le jeûne de Ramadan, temps de privation volontaire, préparant à la fête de la “rupture du jeûne”, l’Aïd al-Fitr.

 

Ces trois moments sont traditionnellement marqués, dans chaque tradition, par le jeûne, et ils sont introduits par des préparations :

– Pour les Juifs, par les dix jours de conversion, dits “jours redoutables”, entre Roch Hachana et Yom Kippour ;

– Pour les chrétiens, par les quarante jours de pénitence du Carême, qui préparent à la Résurrection du Christ, la Pâque ;

– Pour les musulmans, chaque journée de jeûne du Ramadan prépare à une rupture du jeûne (Iftar) festive, à la tombée de la nuit (Al-Maghreb).

 

   Ramadan : mois du jeûne

De “Achoura”, le Coran ne fait aucune mention explicite, mais seulement une allusion voilée dans la deuxième sourate du Coran : “Ô vous qui croyez, il vous est prescrit de jeûner à l’instar de ceux qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété” (Coran 2, 183).

 

   Le jeûne de Ramadan est prescrit dans les versets suivants de la deuxième sourate du Coran :

“[…] Le mois de Ramadan est celui au cours duquel le Coran fut révélé pour servir de bonne direction aux hommes, d’explication claire aux préceptes (divins), de critère à la vérité et à l’erreur. Quiconque aura aperçu la nouvelle lune (marquant le commencement d’un tel mois) observera le jeûne […]. Dieu veut rendre non pas plus difficile mais facile pour vous (l’accomplissement des obligations religieuses).

Le ramadan 2018 commencera le 16 ou le 17 mai. 

Jeûnez jusqu’à la fin de la durée fixée et magnifiez Dieu pour la bonne direction où Il vous a mis, pour lui prouver votre reconnaissance” Coran 2, 184-185.


Marketing stratégique

Commentaires fermés sur Marketing stratégique
Marketing stratégique

 

  Cycle de vie d’un produit !

 

Un produit naît, vit et meurt. À chaque étape de la vie d’un produit correspondent des décisions stratégiques à prendre par l’entreprise.

En effet, son avenir est souvent intimement lié à celui de son produit ou de son service.

 

  Concept de produit et de service :

La connaissance parfaite du produit ou du service, qu’elle propose est, pour l’entreprise commerciale, une condition essentielle de survie dans un contexte concurrentiel souvent très rude.

Elle devra également adapter sa politique marketing en fonction du cycle de vie du produit.

 

    Le produit :

Le produit est la réponse de l’entreprise à la recherche de satisfaction de leurs besoins par les consommateurs.

 

   Couple produit / service :

Le service est essentiellement immatériel. Il ne résulte pas de l’échange d’un élément physique entre le vendeur et l’acheteur.

L’association de services permet à l’entreprise de se distinguer de ses concurrents et ainsi d’obtenir un avantage concurrentiel parfois déterminant (livraison à domicile, service après-vente, accompagnement pro (comme le fait l’opérateur de proximité “Paritel”).

Paritel met à la disposition de sa clientèle des services d’accompagnement (des experts) afin de leur garantir le plus grand confort.

 

  Commercialiser un nouveau produit : comment faire ?

 

La connaissance des caractéristiques du produit est essentielle. Elle permet de préparer la vente.

 

Le couple produit / service proposé par l’entreprise se caractérise par :

– Des éléments d’ordre psychologique (image véhiculée) ;

– Des éléments d’ordre commercial (marque, prix, emballage…) ;

– Des éléments d’ordre technique (taille, poids, composition…).

Cette classification peut difficilement s’appliquer aux services puisqu’ils ne peuvent être décrits par des éléments matériels.

Il faut alors réfléchir à la manière dont le service est amené au client (éléments de différenciation entre deux entreprises productrices de services : rôle, compétence du personnel, aménagement des locaux…).

 

Les services associés aux produits peuvent être :

– Sous-traités par des sociétés spécialisées (retouches, livraison, dépannage…).

– Gratuits en permanence (le prix est compris dans le prix du produit).

 

  Étude de marché :

Avant de se lancer dans une aventure entrepreneuriale et démarrer votre projet, il est indispensable de savoir à qui votre offre s’adressera, autrement dit, qui est votre cible, vos concurrents…

Voici les questions à se poser avant de lancer sa start-up :

Quels sont les déterminants de ce marché ? Comment caractériser la clientèle ? Quelle est la rentabilité de ce marché ? Quel est son taux de croissance ? À quelle étape du cycle de vie se trouve-t-il ? Quelle est la taille de ce marché (en volume et en valeur) ? Qui sont les leaders ? Qui sont mes clients directs et indirects ? Quels sont leurs facteurs de différenciation ? Quels sont les chiffres financiers de mes rivaux (croissance annuelle, part de marché, marge…).


Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse

Commentaires fermés sur Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse
Au Bourget, un soutien indéfectible au Théologien suisse

 

Une absence marquante


Du vendredi 30 mars au lundi 2 avril, s’est tenue la 35e Rencontre Annuelle des Musulmans de France, qui s’était déroulée au Bourget en Seine-Saint-Denis.
Parmi les diverses conférences, il a été forcément question de l’affaire très controversée du moment, celle du théologien suisse, Tariq Ramadan.
Amar Lasfar, président des Musulmans de France anciennement UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), a tenu à rappeler lors d’une conférence de presse, la forte influence et attirance qu’avait eue l’islamologue (auprès de la communauté musulmane française et internationale), qui a régulièrement fait partie des conférences successives des RAMF au début des années 90.
Les nombreux journalistes présents au salon, attendaient impatiemment la réaction du président de l’ex-UOIF.
De prime abord, Lasfar s’est prononcé sur le fait que ‘‘ Personne ne peut remettre en question ce qu’a apporté ou ce qu’à fait Tariq Ramadan ’’.

Le patron de la RAMF a notamment insisté sur l’importance du respect du droit à la présomption d’innocence, estimant aussi que les médias ont joué depuis plusieurs mois un rôle défavorable à la défense du professeur, et que ce dernier n’ait pas pris les mesures nécessaires pour y faire face.
On a également abordé l’aspect judiciaire de cette affaire, lors de la partie question réponse avec la presse.

Les soutiens se mobilisent davantage


Non loin d’un stand dédié à la Palestine, dans le hall central, nombreux bénévoles s’étaient présentés sur place afin d’apporter leur soutien au théologien suisse.
Au terme de cette Rencontre, un bénévole nous a confié l’énorme succès qu’a eu ce salon ‘‘ de 9h du matin à 22h30, les foules se succédaient ’’.
Le succès a bel et bien était au rendez-vous, en effet, près de cinq-cents livres de l’islamologue ont été vendus et le stock des six-cents lettres imprimées pour être envoyées à l’attention du président de la République et au ministre de la Justice a été rapidement épuisé. ‘‘ Nous avons dû nous réapprovisionner assez vite ’’, a indiqué l’un des soutiens. Les bénéfices réalisés par ces ventes (à prix préférentiel), seront reversés à la cagnotte de la campagne ‘‘ FreeTariqRamadan ’’.
Les lettres, elles, ont permis de réaliser que le soutien à l’islamologue ne s’atténuait pas après plus de deux mois d’incarcération.
Un bénévole précise, ‘‘ près de 2600 courriers ont été transmis au président Macron et à la ministre Nicole Belloubet. Certaines personnes ont même voulu laisser quelques mots personnels pour exprimer leur tristesse ou leur révolte ’’.

Dans la lettre-type, envoyée à l’Élysée et à la place Vendôme, le comité de soutien dénonce le traitement indigne que reçoit le prédicateur genevois en prison. Il demande également à ce que les autorités concernées fassent convenablement leur travail, de manière impartiale et équitable, invoquant parallèlement la dépréciation préoccupante de son état de santé.
‘‘ Le professeur devra uniquement être jugé sur les faits qui lui sont reprochés et non pas sur ses idées ou positions. Les institutions devront faire preuve d’objectivité dans leur procédure judiciaire. Celle-ci devra s’aligner avec le respect des droits de chaque personne, indépendamment de ses idées, ses origines ou sa religion ’’, précise le comité.


    Qu’est-ce que la stratégie d’entreprise ? Comment la développer ?

Commentaires fermés sur     Qu’est-ce que la stratégie d’entreprise ? Comment la développer ?
    Qu’est-ce que la stratégie d’entreprise ? Comment la développer ?

 

   Stratégie organisationnelle :

 

La stratégie organisationnelle englobe la surveillance de l’environnement extérieur et l’adaptation au changement, ainsi que l’exploitation des compétences fondamentales.

Avec Internet, les entreprises ont dû réévaluer leurs processus de planification stratégique.

Celles qui ont une vision d’ensemble de leurs affaires forment des alliances stratégiques, se lancent dans des partenariats ou des joints-ventures ou encore travaillent sur la concession de brevets.

Une stratégie opérationnelle pilotée par le client demande de traduire les besoins du marché en aptitudes souhaitables pour les opérations, c’est-à-dire en priorités concurrentielles.

On en dénombre huit : les prix bas, la performance de la conception, la régularité de la qualité, la rapidité de livraison, la fiabilité de la livraison, la rapidité de développement, la personnalisation et la flexibilité des volumes.

Des compromis sont parfois nécessaires. La direction doit désigner les catégories dans lesquelles l’entreprise doit exceller.

 

   Les processus industriels :

 

Les processus qui ont cours dans le tertiaire se fondent sur trois stratégies opérationnelles : le service standardisé (coût moindre, qualité constante, livraison dans les délais), les bouquets de services (plus de personnalisation, délais intéressants) et le service personnalisé (performance de la conception et de la capacité à personnaliser).

 

Les processus industriels s’appuient également sur trois stratégies opérationnelles :

fabrication sur stock (coût moindre, qualité constante, délais rapides), assemblage sur commande (personnalisation et délais) et fabrication sur commande (personnalisation, faibles volumes).

 

La stratégie opérationnelle est un schéma décisionnel qui commence par le choix d’une stratégie industrielle ou de service et qui détermine l’ensemble des processus destinés à la mettre en œuvre.

   Qu’est-ce que le management des processus ?

 

C’est un mode de gestion d’entreprise qui améliore entre autres la performance globale.

Le management des processus est important pour :

– Les services opérationnels, qui conçoivent et gèrent les processus de production afin d’optimiser la valeur client et les compétences fondamentales de l’entreprise.

– Les services marketing, qui cherchent à améliorer leurs processus et explorent les possibilités de développement des parts de marché de l’entreprise en favorisant un dialogue constant avec la clientèle.

 

– Les services informatiques, qui identifient la manière dont les technologies informatiques peuvent prendre en charge les échanges d’informations.

 

– Les services des ressources humaines, qui cherchent l’adéquation entre les décisions relatives aux processus et les profils de poste.

 

– Les services comptables et financiers, qui recherchent des solutions pour conduire leurs processus, réalisent les analyses de coût des projets d’amélioration des processus, ainsi que les analyses financières des nouveaux processus envisagés et la recherche de financement adaptés.

 

   Comment choisir son opérateur téléphonique pro ?

 

Les entreprises doivent avant tout bien regarder les garanties de fiabilité et de service de l’opérateur.

Face à l’ouverture du marché des télécoms, beaucoup d’opérateurs (Orange, Paritel, SFR,…) ont dû revoir leurs stratégies de communication.

Paritel télécom (deuxième opérateur) relance une nouvelle guerre des prix en 2017 (joue le rôle qu’espérait l’Autorité de la concurrence).

Cet opérateur de proximité propose des forfaits mobiles pros sans engagement.


Nouveau Chromebook : se lancer et faire ses premiers pas

Commentaires fermés sur Nouveau Chromebook : se lancer et faire ses premiers pas
Nouveau Chromebook : se lancer et faire ses premiers pas

 

Vous avez enfin réussi à choisir votre Chromebook ?, vous en êtes tellement fier ? Seulement, voilà, vous ignorez probablement comment procéder. Pas de panique, Chers Lecteurs et lectrices, cet article est bien ce qu’il vous faut.

Les principes de base du Chromebook

Avant de rentrer dans le vif du sujet sur les meilleures astuces à suivre pour bien débuter avec son Chromebook, il est impératif de connaître les principales notions de base des Chromebooks, afin de comprendre à quoi vous serviront réellement ces conseils.
Tout a commencé avec le concept du « ca marche et c’est tout », les chromebooks ont été conçus pour faire plus rapide et plus simple surtout. Ils permettent d’éviter au maximum les désagréments liés aux problèmes de sécurité ou à la présence excessive de programmes inutiles.
Pour vous permettre d’effectuer vos tâches simplement et rapidement, les Chromebooks possèdent un pavé tactile très pratique pour surfer sur le web et faire ses recherches, ou aussi des raccourcis claviers permettant entre autres, de faire des captures d’écrans en 2 / 3 secondes.
Par ailleurs, les Chromebooks ont été développés pour bénéficier au maximum des services du Cloud qui sont omniprésents dans son Operating system.
Grace à leur batterie puissante et de longue durée, ainsi qu’à leur légèreté, les Chrombooks représentent un excellent outil de divertissement (en ca de déplacement) ou de travail.

Quatre astuces géniales pour mieux appréhender votre Chromebook

Après plusieurs essais et tests d’experts en informatiques, on a pu sélectionner les principales notions à savoir sur les Chromebooks, pour bien appréhender leur utilisation. En voici les 4 meilleures astuces.
Vous pouvez également consulter le lien direct du site spécialisé en High-Tech « On a testé pour vous.fr », dans la rubrique ‘‘ guides d’achats ’’, vous trouverez une liste complète et détaillée sur les meilleurs chromebooks .

 

1 – Profitez au maximum du Cloud

 

Étant omniprésent dans les Chromesbooks, il est très intéressant de profiter au maximum du Cloud, qui améliorera à la fois votre expérience de navigation et le rythme de votre travail. Si vous voulez optimiser votre utilisation, vous avez tout intérêt à pencher entièrement vers le Cloud, en y important tous vos documents, fichiers, photos… En ce qui concerne vos vidéos et photos, vous pouvez également utiliser le Google Photo qui vous permettre un stockage illimité.
Le Drive quant à lui vous assurera une totale sécurité de vos fichiers, documents ou feuilles de calculs, il vous permettra même d’y accéder depuis n’importe quel appareil.


2 – la polyvalence de Google Play

Le nouveau Chrome OS repose essentiellement sur les services du Cloud et sur les différentes options que Google peut vous offrir à travers sa panoplie riche d’applications qui vous permettrons d’effectuer une multitude de tâches.
Rendez-vous directement sur Google Play ou sur le Chrome Web Store et faites vous plaisir.

3 – maîtrisez votre pavé tactile pour optimiser la navigation

Faisant partie intégrante du Chromebook, le pavé tactile est très pratique et vous permettre de devenir plus productif. Grace au pavé tactile, vous n’aurez quasiment plus besoin de souris, ni de rechargeur non plus, vu la forte endurance de la batterie.
À cet effet, vous allez devoir apprendre quelques gestures possibles et leur fonctionalité, afin de profiter au maximum du pavé tactile, et par conséquent mieux utiliser votre Chromebook.

4 – connaître les raccourcis clavier, pour faire plus rapide

Outre es raccourcis clavier qu’on retrouve sur Windows, ceux du Chromebook sont aussi tout à fait utiles. Vous avez sûrement remarqué que le clavier de ce dernier est différent de celui des PC, certaines touches y manquent comme le bouton de capture d’écran ou celui du verrouillage de majuscules. C’est des fonctionnalités que vous utiliserez probablement assez souvent, il est donc important d’apprendre les différentes touches de raccourcis associées à chaque fonction. Faites un petit tour sur internet, vous y retrouverez facilement des tutos et des démonstrations à ce sujet.

Si vous êtes arrivés à ce stade de la lecture, c’est que vous êtes sûrement très intéressés d’apprendre davantage sur votre Chromebook. À cet effet, nous vous conseillions sans nulle hésitation, de consulter directement la rubrique ‘‘ Conseils ’’ de l’expert en informatique et en High-Tech « On a testé pour vous.fr », une rédaction spéciale Chromebooks sera à votre disposition.


 IBM : premier ordinateur personnel

Commentaires fermés sur  IBM : premier ordinateur personnel
 IBM : premier ordinateur personnel

 

   Normes ISO (Organisation internationale de normalisation) :

Lorsque les normes sont publiées, elles apparaissent comme le fruit d’un consensus général, mais elles traduisent aussi les rapports de forces au sein du groupe des fournisseurs et leur capacité de lobbying auprès des instances.

Ainsi, IBM détache en permanence une cinquantaine d’experts dans les réunions, conférences et autres groupes de travail internationaux.

La question des standards est moins ambiguë. Est standard de facto tout produit matériel ou logiciel imposé par l’usage et occupant une position dominante et référentielle sur un segment bien défini du marché : les systèmes d’exploitation MS-DOS ou Windows sont standards pour la simple raison, qu’ils équipent 90 % de la base installée des micro-ordinateurs et que la plupart des logiciels sont développés dans ces environnements.

Mais, il peut y avoir convergence des standards vers des environnements communs d’applications et c’est en ce sens qu’ont oeuvré les organismes de normalisation.

La fin des systèmes propriétaires permet l’avènement de nouveaux modes de gestion des flux immatériels à l’échelle mondiale comme à l’échelon local, par la fluidification des échanges de données informatisées, l’accès généralisé aux bases et banques de données, l’usage des réseaux locaux et internationaux.

 

La hiérarchie introduite dans les différentes strates du traitement informationnel et l’indépendance du message, progressivement acquise à l’intérieur de cette hiérarchie par rapport au véhicule matériel, constituent par eux-mêmes des modes de fonctionnement particulièrement originaux qui traduisent plus la topologie fonctionnelle des réseaux que leur topologie physique.

En combinatoire avec l’immense mouvement de globalisation industrielle qui a contribué à la mise en place des réseaux mondiaux de production et d’information, cette nouvelle donne technique a progressivement contribué à l’émergence d’un autre Système Mondial de l’Informatique.

 

Sur le plan commercial, la suprématie d’IBM fut progressivement contestée par des concurrents déjà installés, mais aussi, par des start-ups utilisant à plein les potentialités du capital-risque américain et les nouvelles niches du marché autour des normes et standards progressivement apparus (serveurs locaux, réseaux de micros, services, logiciels, périphériques de communication….).

L’un des aspects majeurs de cet éclatement des marchés par avènement de la “petite” informatique est constitué par la multiplication des fusions et acquisitions stratégiques et le recentrage d’activités des constructeurs vers l’offre de services et la production de logiciels.

 

Sur le plan géographique, l’industrie informatique essaima sur tous les continents par délocalisation accélérée des firmes américaines et japonaises, en particulier vers Dragons et Tigres de l’Asie du Sud-Est, mais aussi, par la mise en place de politiques nationales dans certains pays émergents du Tiers Monde (Brésil, Inde, Chine…).

Ce SMI contemporain repose sur la coexistence d’une centaine de firmes à vocation transnationale pour la plupart d’entre elles, au sein de trois grandes zones de marchés.

  Constructeur informatique :

Pour les grands constructeurs de systèmes, il s’agissait de rechercher de nouvelles sources de profit, basée sur les composants, le logiciel, l’intégration de systèmes.

L’enjeu était dans les rachats et alliances stratégiques passées avec les SSII qui possédaient le savoir-faire, avec les opérateurs de télécoms ou entre constructeurs pour développer de nouvelles puces “prioritaires”.

IBM avait déjà anticipé sur ce mouvement puisqu’elle consacrait 40 % de son budget au logiciel et aux services, en y générant la moitié de ses bénéfices.

Pour tous, par réduction d’effectifs et par restructuration de l’activité, il s’agissait de rechercher une meilleure productivité.

 

   Innovation et technologies :

Des technologies de l’information et de la communication à l’informatique et réseaux, de la société de services et d’ingénierie en informatique aux VAR, du logiciel au serveur…

La technologie moderne, comme celle qui la précède, ont changé entre autres le monde.

Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la technologie qui change le monde sur le site d’actualité “on a testé pour vous” (l’un des meilleurs guides d’achats pour Les meilleurs ordinateurs portables).

Ce site comparateur de produits High-tech (OTPV), vous invite à découvrir la nouvelle sélection de produits haut de gamme.


           Couples célèbres

Commentaires fermés sur            Couples célèbres
           Couples célèbres

 

 

  Les couples qui ont prouvé que l’amour n’a pas d’âge :

On va commencer par le fameux couple, qui ne cesse de faire le buzz en France, Emmanuel Macron (1977), le nouveau président de la Ve République française, et sa femme Brigitte Macron (1953), l’ancienne professeur de français.

“Notre couple nous protège”, la première dame, Brigitte Macron, lors d’une interview.

 

Ensuite, on trouve Vincent Cassel (1966), le producteur et l’acteur français, et sa chérie Tina Kunakey (1997), top modèle italienne.

L’ex mari de Monica Bellucci, Vincent Cassel, vient d’officialiser son union avec sa nouvelle compagne, l’actrice togolaise Tina Kunakey, lors du défilé de Victoria’s secret.

L’actrice américaine, Calista Flockhart (1964), connue pour avoir tenu le rôle-titre de la populaire série “Ally Mcbeal”, et son époux, l’acteur américain, Harrison Ford (1942).

 

La chanteuse canadienne, Céline Dion (1968), et son mari, également, son agent artistique, René Angélil (1942).

Leur chemin s’est croisé pour la première fois en 1981.

La différence d’âge ne les a pas empêché de connaître l’amour fou pendant de longues années.

 

Le chanteur et l’acteur français, Johnny Hallyday (1943), et sa femme le mannequin français, Laetitia Hallyday (1975).

Cette jolie blonde a su comment chavirer le cœur de jean Philippe.

 

Le bogoss de la télévision américaine, l’acteur et le réalisateur Tom Cruise (1962), et son épouse l’actrice américaine, Katie Holmes (1978).

Marquée par 16 ans d’écart, leur union a donné naissance à la petite Suri Cruise en 2006.

 

Le mannequin et le présentateur de télévision belge, Arnaud Lemaire (1974), et son épouse la journaliste française Claire Chazal (1956).

 

Le producteur et l’acteur de cinéma américain, Michael Douglas (1944), et sa femme, l’actrice et la danseuse britannique Catherine Zeta-Jones (1969).

Avec 25 ans d’écart, ces deux derniers roucoulent depuis l’an 2000.

Le fameux acteur et producteur américain George Clooney (1961), et sa conjointe, la brillante avocate britannique d’ascendance libanaise, Amal Clooney (1978).

On ne l’espérait plus, et pourtant, ce réalisateur américain a finalement trouvé l’amour.

 

Le scénariste et l’acteur américain Ashton Kutcher (1978), et son épouse l’actrice américaine, Demetria Gene Guynes, connue sous le nom de scène de Demi Moore (1962).

Désormais séparés, Demi Moore et Ashton Kutcher, 16 ans d’écart, font partie de ces couples dont on se souvient comme si c’était hier !

 

L’animateur et le producteur de cinéma français, Thierry Ardisson (1949), et son épouse l’animatrice, et la journaliste de TF1, Audrey Crespo-Mara (1976).

C’est en la découvrant aux commandes de la matinale de LCI que Thierry Ardisson, connu sous le nom de, l’homme en noir, tombe fou amoureux de cette belle blonde Audrey Crespo-Mara.

Ces deux derniers, lors d’une interview : “Il n’est pas exclu que l’on se marie” !

 

Le prince Albert II de Monaco (1958), et son épouse, l’ancienne championne de natation sud-africaine Charlène Wittstock (1978).

Ces deux derniers se sont mariés, malgré leurs 20 ans d’écart !


« Previous Entries

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services